Expérience de Jean-François DUFRENES pour son fils autiste


Jean-François DUFRESNES est PDG d’ANDROS, père d’un jeune autiste de 26 ans, mais aussi le Président de l’association « Vivre et travailler autrement » qui souhaite, en tout bien tout honneur, « exploiter » les personnes autistes en les faisant travailler elles –aussi. Derrière le terme potentiellement provocateur, l’idée est bien évidemment tout autre. Il est tout simplement question d’insérer les autistes dans la vie professionnelle, de leur éviter l’hôpital psychiatrique, l’isolement à la maison, ou tout autre placement sans avenir.

Les jeunes travaillent le matin, encadrés, et l’après-midi ils font d’autres activités de socialisation, telles que les courses, le ménage, le sport, le jardinage.

Pour ceux qui habitent loin, huit studios ont été construits sur le site du château d’Auneau (Eure et Loir), propriété de l’usine. Ils paient leur loyer, comme tout à chacun.

Si la plupart des travailleurs sont non-verbaux, cela ne les empêche pas de s’épanouir grâce au travail, qu’ils soient Asperger ou dits de « haut niveau », ou pas. Et c’est bien ce que l’association voulait démontrer !
Le PDG affirme « Je vous assure qu'ils sont au moins aussi efficaces que les employés dits « ordinaires ». La plupart apprécient les tâches répétitives et font preuve d'une productivité étonnante. C'est bon pour eux, bon pour l'entreprise et bon pour la société. »

Tout le monde y trouve son compte ! Les autres salariés aussi, fiers d’avoir changé leurs regards sur l’autisme et de contribuer à l’épanouissement de leurs collègues !

Sources : https://emploi.handicap.fr/art-autisme-inclusion-emploi-andros-1029-9988.php

Insertion professionnelle