C’est à Nancy que le CIH s’est réuni en décembre 2016. Il est composé de responsables politiques (Premier Ministre, ministres, parlementaires, conseillers départementaux, Président de métropole), mais aussi d’opérationnels tels que le Directeur Général de l’ARS de Meurthe et Moselle et de membres d’associations locales du handicap.

A l’issue de la journée, 90 mesures étaient officiellement adoptées pour améliorer le système d’accompagnement des personnes avec autisme ou en autre situation de handicap.

Le CIH a pour rôle de coordonner le travail entre les différents ministères concernés par la politique en lien avec le handicap et ouvre ainsi le champ d’action à la Secrétaire d’Etat auprès de la Ministre des Affaires Sociales, de la santé et du handicap. L’idée est également d’optimiser et renforcer le dialogue avec le milieu associatif.

Les 14 actions prioritaires sont :

  1. Rendre le système éducatif et l’enseignement supérieur plus inclusifs
  2. Favoriser l’accès et le maintien dans l’emploi
  3. Soutenir la Citoyenneté par une meilleure inclusion sociale
  4. Développer des solutions innovantes grâce au numérique
  5. Développer l’habitat inclusif
  6. Améliorer la compensation du handicap
  7. Soutenir les familles et les proches aidants
  8. Renforcer et rendre plus inclusive l’offre médico-sociale
  9. Renforcer l’accès à la prévention et aux soins
  10. Préparer le 4ème plan « Autisme »
  11. Mieux prendre en compte le handicap psychique
  12. Améliorer la prise en charge du polyhandicap
  13. Faciliter l’accès aux droits
  14. Renforcer le pilotage interministériel par le SG-CIH et la coordination des acteurs

La concrétisation de ces mesures est attendue… avec impatience.

Les élections d’avril 2017 et, le cas échéant, les futurs responsables en postes, confirmeront ou infirmeront-elles ce programme ??
Affaire à suivre…

politique



Sources : http://devenir-capable-autrement.fr/autisme-handicap-decisions-changer-vies/