Les compétences spécifiques des autistes

Progressivement, l’autisme est de plus en plus considéré comme une autre façon d’être, selon un fonctionnement neurologique différent des normes standard, et devient l’expression de la neurodiversité.

Apporter un nouveau regard, ne veut pas dire occulter les difficultés de ce handicap. Il s’agit simplement de rectifier les choses grâce aux avancées scientifiques, aux témoignages de plus en plus nombreux de personnes avec autisme, et enfin mettre en avant leurs compétences spécifiques.

En effet, même si chaque personne est unique, on distingue chez les personnes avec autisme de nombreux points communs et aptitudes accrues en matière de/d’ :
- mémoire
- perception et analyse
- sensibilité sensitive (notamment olfactive et tactile)
- différenciation des mouvements et des sons
- capacité de concentration
- esprit mathématique, technologique
- justice, fidélité et respect des règles
- utilisation des règles et de la logique
- simplification donc clarification de situation de communication
- faculté de rester objectif et rationnel
- indépendance face au conformisme social et jugements erronés
 
Bien que les personnes autistes disposent d’une panoplie de savoir-faire tout à fait enviable par les neurotypiques, population souvent victime de son relationnel compliqué (interprétations, sous-entendus, mal-entendus, manques d’objectivité, franchise et clarté, etc) !
On avance même, scientifiquement, que leurs aptitudes auraient servi l’humanité à la faire évoluer. Pas moins que ça ! Alors pourquoi les exclure ?
Cela dit, le simple droit humain devrait suffire pour justifier leur inclusion.

Même si les chiffres sont sans doute issus de l’amélioration du dépistage et de l’augmentation de la pollution environnementale, n’oublions pas non plus le facteur génétique sur lequel tant de recherches se développent. Aussi, le bond du taux de prévalence 1/1000 en 1970 à 1/100 aujourd’hui peut-il être interprété comme le signe d’une adaptation de l’espèce humaine pour aider à sa survie ?

Quoi qu’il en soit, c’est le degré d’ouverture d’une société qui permet ou non à la personne de s’inclure, trouver son bien-être et mettre à disposition ses compétences spécifiques.
Nous avons donc tout à gagner en développant bienveillance et esprit collaboratif !

Sources : http://blog.francetvinfo.fr/dans-vos-tetes/2017/04/15/de-limportance-dinclure-les-personnes-autistes-dans-la-societe.html
https://www.youtube.com/watch?v=AAGI_H6nGro
http://www.rtl.fr/actu/societe-faits-divers/l-autisme-est-peut-etre-une-autre-forme-d-intelligence-7774691229

Inclusion