Les troubles du déficit de l’attention sont visibles dans le cerveau

Selon des chercheurs de l'Université Radboud à Nimègue aux Pays-Bas, le cerveau des personnes avec TDAH est légèrement plus petit globalement et dans certaines zones. Ce sont des examens d’imagerie qui ont permis de révéler ces différences structurelles.

Cette preuve physiologique aidera à combattre les préjugés sur les familles « mauvais parents » et leurs enfants « difficiles ». C’est du moins ce qu’espère l’équipe de la chercheuse Martine Hoogman.
Ce sont plus de 1700 de cerveaux de personnes avec TDAH qui ont été comparés avec ceux de près de 1530 sans ce trouble, de tous âges de 4 à 63 ans, qui ont mis en lumière la découverte. L’une des parties étudiée, l’amygdale, impliquée dans la régulation des émotions, montre cette différence de volume, bien que celle-ci soit très faible.


Sources : http://www.europe1.fr/sante/le-trouble-du-deficit-de-lattention-se-voit-dans-le-cerveau-2980535

Cerveau IRM