Certes l’article pris en référence est à l’attention des parents «en général » et ne prend absolument pas en compte les difficultés liées au handicap d’un « enfant différent », et l’on sait fort bien à quel point elles peuvent être diverses et variées…
Certes les conseils donnés sont bien évidemment plus faciles à prodiguer qu’à appliquer…

Mais sait-on jamais ?! Si un seul d’entre eux peut aider ne serait qu’une seule personne, même qu’une seule fois, ça vaut le coup ! Si cette « seule fois » peut éviter une chute, voire le pire, pourquoi se priverait-on de cette lecture ?

Les grands thèmes ou plutôt les points-clé donnés sont :

« 
- Des questions éclairantes à se poser
- Parler, ne pas rester seul (Mettre des mots sur les émotions, Compter sur la famille et les amis, Les groupes de parole entre parents)

- S’entourer de personnes bienveillantes
- Quand on dérape, parler avec les enfants
- Prendre le temps de l’éducation et des apprentissages
- Panser les blessures du passé
- Utiliser la Communication Non Violente (CNV) (1)
- Se doter de « trucs » pour garder son calme 
»

(1) un excellent ouvrage faisant référence en matière de CNV : « les mots sont des fenêtres (ou bien ce sont des murs) » de Marschal B. Rosenberg
http://www.editionsladecouverte.fr/catalogue/index-Les_mots_sont_des_fenetres__ou_bien_ce_sont_des_murs_-9782707188793.html

Sources : http://apprendreaeduquer.fr/quand-on-nen-peut-plus/