Dans la continuité de l’article « Le binôme cerveau/système immunitaire »
(http://gepapautisme.canalblog.com/archives/2016/09/28/34375689.html), une étude réalisée par des chercheurs de l’Université d’Etat de l’Arizona aux Etats-Unis documente le dossier de l’importance capitale du microbiome de l’intestin (l'aire de vie du microbiote).

La flore intestinale, c’est l’ensemble des micro-organismes qui foisonnent tout au long de l’impressionnant système « Tube digestif », le royaume des bactéries.

De nombreuses études ont déjà mis en lumière l’incontournable importance du microbiote (ou flore) dans la maturation des systèmes immunitaire et  nerveux. Ce que celle-ci démontre, c’est que l’association de certaines bactéries peut produire de nouvelles substances venant perturber la myéline (1), et ainsi induire des comportements d’évitements sociaux.
18 jeunes autistes de 7 à 16 ans ont participé à un programme de prise d’antibiotiques pendant 10 semaines et de lavements intestinaux et greffes de microbiote fécal saint pendant 8 semaines.
Les résultats à long terme sont :
- des symptômes gastro-intestinaux typiques des TSA en amélioration en moyenne de 80 %
- des comportements autistiques en amélioration en moyenne de 20 à 25 %
- des compétences sociales et un sommeil amélioré

L’équipe du Docteur James Adams est satisfaite d’avoir initié des travaux prometteurs qui vont être poursuivis pour étudier la pertinence d’une recommandation en pratique clinique. A la source de cette engouement, la constatation du développement de la diversité microbienne, dont l’augmentation de la famille de bactéries Prévotella (en faible quantité naturelle dans les organismes des personnes TSA), donc du fait que le corps réussi à « recruter » de nouvelles bactéries bénéfiques.

Dans la même thématique, voici un excellent ouvrage de Gilia Enders, où l’on apprend des tas de choses scientifiques de façon totalement simple/accessible et souvent humoristique : http://www.actes-sud.fr/catalogue/e-book/le-charme-discret-de-lintestin-epub

 

Le charme discret de l'intestin

(1) La myéline est une substance constituée principalement de lipides dont les couches alternent avec des couches de protides. De façon générale, la myéline sert à isoler et à protéger les fibres nerveuses, comme le fait le plastique autour des fils électriques. ...
https://fr.wikipedia.org/wiki/My%C3%A9line

Sources :  https://www.santelog.com/news/neurologie-psychologie/autisme-et-si-la-cle-n-etait-pas-dans-le-cerveau-mais-dans-l-intestin-_16819_lirelasuite.htm