Décret n° 2016-1395 du 18 octobre 2016
Il fixe les conditions dans lesquelles est donnée l'information sur le droit de désigner la personne de confiance mentionnée à l'article L. 311-5-1 du code de l'action sociale et des familles


Explication des principales missions de la personne nommée :
- accompagnement si le patient peut exprimer sa volonté
   * soutien et d’aide aux décisions liées à la santé
   * présence aux consultations ou entretiens médicaux
   * prise de connaissance d'éléments de votre dossier médical en la présence du patient
- référent auprès de l’équipe médicale si le patient ne peut pas exprimer sa volonté. Cette personne sera consultée en priorité par l’équipe médicale pour tout questionnement sur les traitements.
Porte-parole des souhaits du patient, elle peut faire le lien avec la famille ou les proches, c’est son témoignage qui l’emportera en cas de désaccord.
Elle n’a pas la responsabilité des prises de décision, mais un rôle de relais des volontés  et convictions du patient.
Il convient cependant que le patient anticipe et rédige ses directives.


Legifrance



Sources : https://www.legifrance.gouv.fr/affichTexte.do?cidTexte=JORFTEXT000033273861