C’est en altérant des gênes liés aux TSA, seulement dans certains types de cellules nerveuses, puis en analysant les effets, que l’équipe du Professeur en neurobiologie David Ginty a trouvé que l’autisme n’est pas uniquement lié à un problème de développement neurobiologique. En effet, un dysfonctionnement dans la communication des informations sensorielles via le système nerveux périphérique joue un rôle important également.
Les chercheurs s’attachent à présent à trouver comment faire baisser le niveau de dysfonctionnement sensoriel, sur les pistes génétique et médicamenteuse.

Source : https://www.sciencedaily.com/releases/2016/06/160609134247.htm

Système nerveux périphérique