Une étude publiée dans le Journal of the American Medical Association (JAMA) Neurology alerte sur les médicaments tels que ceux contre le rhume pour la nuit et plusieurs autres sur ordonnance ou en vente libre.
Leur action anticholinergique bloque le fonctionnement d’un neurotransmetteur du cerveau, l’acétylcholine. Une dizaine d’année de recherches démontrent un lien entre les troubles cognitifs, allant jusqu’à la démence.
Si ces constatations ont été faites sur un public de personnes âgées, on peut vouloir rester sur ses gardes pour soi-même et ses enfants !

Article de Psychomédia, publié le 19 avril 2016 : http://www.psychomedia.qc.ca/sante/2016-04-19/medicaments-anticholinergiques-declin-cognitif-atrophie-cerebrale et http://laminedinfos.fr/?p=12317 le 21 avril 2016

Médicament à risque